1.1.2 - La pêche du bord

mise à jour: 05/04/2013


Pratiquée sur le rivage, de préférence à marée montante et sans utiliser une embarcation, c'est le mode de pêche qui se rapproche le plus de la pêche en rivière très répandue sur le continent. Là encore, trois pratiques sont à distinguer : à partir d'une plage ou « surfcasting », d'une jetée ou d'un port et depuis une côte rocheuse.

Effectué depuis un port ou une jetée, c'est le premier type de pêche du bord pratiqué (plus accessible et moins sportif). Les néophytes acquièrent ainsi les premières bases de la pêche à la ligne. Le matériel varie beaucoup selon les pêcheurs (carrelet ou filet soulevé, balance, canne à pêche) et permet de pêcher des espèces d'embranchements variés comme les éperlans, les poissons à faible valeur commerciale (lieux, tacauds, plies, vieilles, maquereaux), les crustacés et les céphalopodes.

Enfin, la pêche exercée depuis une côte rocheuse est surtout pratiquée en Méditerranée et en Bretagne. Dite sportive, elle se fait essentiellement au lancer-ramener, au flotteur ou aux leurres et cible des poissons de roches comme le bar, la vieille, le tacaud et le lieu. Le fait d'avoir ces 3 types de techniques dans une même pratique est surtout lié à l'espèce recherchée qui diffère selon les caractéristiques physiques et hydrodynamiques du milieu.

Surfcasting depuis un estran rocheux dans le PNM des estuaires picards et de la mer d'Opale © Patrick Lacampagne

 

La pêche du bord rassemble quelque 800 000 personnes sur les côtes françaises chaque année.

Table des matières